Maxime Durand : designer Akrone, passionné de montres et d’automobile

Derrière chaque modèle Akrone, bien plus qu’une idée, il y a des savoir-faire, des passions. Maxime, l’un de nos designer, met en oeuvre et donne corps aux montres imaginées.

De l’automobile à l’horlogerie
Une évidence, un coup de coeur, c’est ainsi que l’on pourrait qualifier la rencontre entre la team Akrone et Maxime Durand : “C’est grâce à Instagram que la marque Akrone s’est intéressée à mon travail et c’est ainsi que la collaboration a démarré il y a déjà plus de 3 ans”. Formé à l’Institut Supérieur de Design de Valenciennes, le designer a suivi un cursus plutôt industriel qui le destinait aux milieux automobile et du transport. “J’ai travaillé pour le monde de l’automobile et l’opportunité offerte par Akrone m’a ouvert à l’horlogerie, un univers qui me passionnait déjà. J’aime les montres !”. De l’automobile à l’horlogerie, le passage est aisé. Les deux mondes ont en effet l’habitude de se côtoyer. De nombreux partenariats nouent de manière historique les marques horlogères et automobiles. Maxime approuve : “Ce sont deux secteurs précurseurs en termes de technologie et de matériaux”.

À chaque montre son histoire….
Séduit par la vision d’Akrone, Maxime a pu travailler main dans la main avec la marque pour faire émerger de nouveaux modèles qui ré-interprètent des classiques de l’horlogerie dans un nouvel esprit. Mais quel est le rôle précis d’un designer dans une telle confection ? “Le rôle du designer ce n’est pas uniquement de dessiner un beau produit ou de suivre la production. Un designer crée une histoire, il est attentif à la marque, il voit au-delà du produit dans une méthodologie stratégique et créative rigoureuse. Mon rôle est de veiller à la cohérence des différents modèles pour pouvoir générer et exprimer chaque fois différemment l’esprit Akrone dans une harmonie globale.” Une fierté ? “Evidemment je suis fier de tous les modèles créés, mais la K-05, la Chrono, référence au monde automobile me touche particulièrement. Je pourrais passer des heures à regarder son cadran, il est hypnotique”. Regarder les aiguilles et perdre ainsi la notion du temps, un comble.

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.